Vision Panoramique - Dromosphère

Medias

Gianni Fornet à La Brie

Lundi 22 jan 2018

RÉSIDENCES DE GIANNI GREGORY FORNET AU LEGTA DE LA BRIE POUR LE PROJET INTERNATIONAL « VISION PANORAMIQUE »
Du 4 décembre au 15 décembre 2017, du 22 au 26 janvier 2018 et du 26 février au 02 mars 2018

LEGTA de La Brie, Monbazillac
http://www.perigord.educagri.fr/

Le musicien, écrivain et metteur en scène, Gianni Grégory Fornet de la Cie Dromosphère enchaîne les résidences au lycée agricole de La brie pour une résidence d’écriture avec les élèves. Il va partir de cette rencontre avec les adolescents vivant dans un territoire rural, (leur identité, leurs appartenances…) pour construire le portrait d’un jeune, base d’inspiration pour le projet de « Vision Panoramique » . Projet à dimension trans-continentale, avec deux autres auteurs, un camerounais et l’autre canadien, qui proposeront en 2018 un spectacle porté par trois regards d’adolescents sur trois continents différents.

Projet Vision Panoramique :

« Alors tous trois nous avons mûri le projet suivant : écrire une pièce constituée de trois voix qui parleront chacune des réalités des ados de Bordeaux, Montréal et Yaoundé, en ayant le souhait que ces trois voix se mêlent et offrent un panorama du monde, que ces voix soient inter-re­liées, qu’elles expriment ce lien qui existe entre ceux qui vivent en même temps, mais dans des endroits diffé­rents de la planète. Nous souhaitons donner aux jeunes une possibilité de toucher à la réalité de trois contextes de vie différents à travers un seul texte, leur offrir l’occasion d’une ré­flexion d’ensemble.

Nous souhaitons donc proposer la rencontre de trois regards d’ados sur le monde en nous demandant mali­cieusement s’il y a des différences et des similitudes entre eux. Ce qui est important pour un-e jeune à Bordeaux est-il différent de ce qui est important pour un-e jeune à Yaoundé ou de Montréal? Est-ce que l’amour, la quête d’identité, c’est différent d’un endroit à l’autre ? Si le Québec évoque pour certains les grands espaces, si le Cameroun peut faire penser à la pauvreté et aux dictatures africaines, si la France peut faire penser à l’immigration, à la diversité, qu’en est-il sur place? Est-ce que la réalité se limite à ça? Est-ce que ça signifie qu’il n’y a pas d’immigration au Cameroun par exemple, ou pas de pauvreté à Montréal, ou pas de dictature en France? Nous voulons sortir des généralités et des stéréotypes, nous souhaitons les dépasser et arriver à toucher le particulier, l’humain. Offrir un regard de l’intérieur. Nous voulons être curieux de l’autre, et idéalement alimenter une curiosité de l’autre ».

Gianni Grégory Fornet est également en résidence d’écriture avec les jeunes de deux autres lycées d’enseignement générale technologique et professionnel agricole de Nouvelle-Aquitaine, celui de Barbezieux et Magnac-Laval.

A venir

11
mar
27
jan
22
jan
31
déc