Images

Videos

Ce Que Nous Ferons

Comment voyez-vous votre futur ?

UN COMPAGNONAGE ARTISTIQUE DE 2017 A 2019 ENTRE LE MELKIOR THEATRE/LA GARE MONDIALE ET LA CIE DU CHIEN DANS LES DENTS

http://duchiendanslesdents.com/

La compagnie Du Chien dans les dents a été créée en  janvier 2012 à Bordeaux après que ses membres se soient rencontrés dans le cadre du master professionnel de mise en scène et scénographie de l’Université Bordeaux 3 Michel de Montaigne. Bergamote Claus, Thomas Groulade et Anaïs Virlouvet portent le projet de la compagnie dans ses dimensions artistiques et non artistiques. Ils affirment leur démarche comme une recherche autour du collectif, qu’ils viennent interroger à la fois dans la manière de créer leurs spectacles, dans des laboratoires de recherche théâtrale avec des amateurs et dans la gestion des projets de la Compagnie.

« Nous sommes nés de la nécessité de porter des projets singuliers, en marge des codes majoritaires. Nous sommes auteurs de nos projets dont l’écriture est toujours soumise au collectif et à l’épreuve du plateau. Notre écriture se nourrit toujours de l’intime et procède plus de l’intuition et du sensible que du concept ou du discours.
Nous jouons d’un trouble entre les genres : dramatique/auto-dérision, présentation/représentation, témoignage/mystification, avec le désir d’être en adresse directe avec le public. Nous défendons des propositions surréalistes dont la logique, plus poétique que rationnelle, peut échapper au profit d’un mystère. L’énergie que produit le jeu est au centre du travail de la compagnie. Le jeu n’est pas seulement ludique, il est du côté du décalage critique, de la transformation, c’est un mode de relation. C’est à travers l’ambiguïté du jeu que nous cherchons à tisser une relation vivante avec les spectateurs ».

Depuis 2012, Du Chien dans les dents propose des laboratoires de recherche et de création à des adultes amateurs. Elle développe également un espace de travail mutualisé à Bordeaux-Capucins.

Depuis 2016, la compagnie est soutenue par le département de la gironde. L’année 2017 commence avec un nouveau partenaire, Le Melkior Théâtre/La gare mondiale. Basé sur une rencontre artistique à l’occasion de la création d’État Sauvage, ce compagnonnage répond à une envie commune, celle de travailler ensemble. 

CE QUE NOUS FERONS, UN PROJET DE CRÉATION ARTISTIQUE ET DE MÉDIATION ENTRE BERGERAC ET BORDEAUX

Il s’agit de continuer à interroger nos projets respectifs mais aussi de les faire grandir. Une histoire à construire au fur et à mesure des années à venir à travers la mise en place d’une action de création/médiation avec les habitants de Bordeaux et de Bergerac qui viendra nourrir Ce que nous ferons, le nouveau projet de création de la Compagnie.

Une expérimentation artistique et sociale, pour relier bordelais et bergeracois. A partir de dispositifs d’entretiens individuels et collectifs pensés avec L’établi, association d’éducation populaire, La Cie se questionnera et vous questionnera sur l’avenir.

Partir du réel, de soi, de son environnement proche pour inventer des histoires, pour se remettre en jeu à travers l’imaginaire.

« Nous réaliserons des entretiens individuels et collectifs avec diverses personnes en nous appuyant sur des questionnaires imaginés par les comédiens. Les témoignages récupérés seront triés, compilés, pour donner forme à des restitutions régulières créées sur le vif, en une journée. Chacune d’entre elles constituera une étape de recherche publique, une tentative d’écriture, un moment de prise de parole qui alimentera Ce que nous ferons« .

Ce que nous ferons s’inscrit dans le prolongement d’État sauvage (titre provisoire). La compagnie poursuit sa démarche de création collective et d’écriture plateau qui met en jeu différents modes d’expressions : texte, corps, chant ; autant de matières sur lesquelles s’appuyer pour construire une prise de parole collective et poétique. Mais là où, dans État sauvage, l’expérience du voyage se racontait au conditionnel, ici le récit sera énoncé au futur.

Avec ce nouveau projet, la compagnie croisera la pratique de l’écriture plateau avec le désir de rencontrer, de chercher et d’écrire en relation avec un public. À ce titre, ils inviteront des personnes à témoigner et à s’interroger sur l’avenir (leurs projets, réels et imaginaires ; la vision qu’ils ont du monde de demain).

Ces moments de rencontre constitueront différentes strates qui serviront l’écriture d’ensemble. Ces expériences deviendront nourriture pour le récit. De la parole récoltée à la prise de parole au plateau, nous construirons un récit collectif qui prendra la forme de vrai-faux témoignages. Ce trouble autorisera le recours au fantastique comme une invitation à se réapproprier l’avenir par l’imaginaire.

Nous avons un projet futur.
Le titre sera facile à prononcer et aura l’avantage de décrire à la fois l’état actuel du monde et ce qu’il peut devenir. Une question sera centrale : de quels moyens disposons-nous pour construire dans le présent une confiance en l’avenir ?
Nous serons 4 à nous lancer le défi de reconquérir notre pouvoir d’agir sur le monde. Les personnages seront touchants, on aura envie de devenir leur ami, d’ailleurs il y aura des passages dont on se demandera s’ils sont autobiographiques.
Ce sera le récit d’une bataille. On se préparera à rentrer dans l’histoire. On expérimentera ensemble quelque chose de significatif. Il nous faudra combattre nos monstres les plus profonds, ceux qui nous réveillent la nuit et nous empêchent de dormir. On ira au plus près du danger pour se confronter aux enjeux essentiels.

« Tous les moyens sont bons pour reprendre le pouvoir et exister en grand. »

Le plateau sera un champ de bataille. On y expérimentera en direct nos rêves de puissance au premier degré, et on prévoit déjà d’en sortir transformés et grandis. Nous réaliserons alors que nous sommes en capacité de changer le monde, et c’est ce que nous ferons.

AGENDA

15 février 2017 : Etat Sauvage à La Centrifugeuse à Pau
17 Février 2017 : première expérience de médiation entre les gares de Bordeaux et Bergerac
20 au 25 février 2017 : 1ère résidence de la Cie Du Chien Dans les Dents à La gare mondiale
16 mars 2017 : repas convivial à La gare mondiale, avec l’ensemble des participants et partenaires de la médiation-création.
18h30 : rencontre apéro
19h : restitution
19h30 : échange avec les participants
20h : repas
7 et 8 juin 2017 : deuxième session de médiation/création
Restitution au BUJ/Espace jeunes de la CAB le 8 juin à partir de 18h

Crédits Photos : Du Chien Dans les Dents

BON A SAVOIR


Trafik Pratik

Tout savoir sur les hébergements disponibles pour votre séjour à Bergerac. All hosting informations for your stay in Bergerac

En savoir plus

Melkior Theatre

« Je suis venu au théâtre en faisant Le Mur dans « Le Songe d’une Nuit d’Eté » and now William, I came to tell you que je m’en vais.»

En savoir plus